AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Terrible perdition. Jeu 11 Juin - 21:26
Chikamasa Ogawa




Participants au RP

Chikamasa Ogawa
Asaka Kuronaya
Mitsuaki Hashimoto







Journal du groupe

-Le petit groupe se réveille dans une salle obscure, pour la première fois dans le cas d'Asaka...
-Le duo sort dans le couloir à la recherche de l'infirmerie
-Arrêt drama' à mi-chemin dans les escaliers
-Asaka possédée par l'école dans l'infirmerie, s'évanouit peu après
-Arrêt baiser au milieu des escaliers, après le réveil d'Asaka, revenue à son état normal
-Arrivée au deuxième étage côté toilettes, Mitsuaki apparaît


Liste des morts













Progression du groupe

Salle de classe A-1->Couloir->Escalier A->Infirmerie->Couloir->Escalier D-> Début du couloir

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 14 Juin - 12:03
Tokiko Tsuji
HRP:
 


Alors que quelques instants auparavant ils étaient en compagnie de leurs proches, exécutant ce rituel en toute innocence afin de "rester amis pour la vie", ils avaient été victimes de leur propre ignorance et avaient perdu connaissance après une chute dans une faille, due à un tremblement de terre. Et lorsqu'ils rouvraient les yeux, après un instant de quelques minutes paraissant des heures, ils n'étaient plus dans cette atmosphère si chaleureuse. À l'inverse il y avait cet air pesant et presque lugubre qui régnait, le froid des lieux leur mordant faiblement la peau. C'était l'effet produit par Heavenly Host sur tous les nouveaux arrivants, sans exception. Les réactions variaient parfois, mais il n'en restait pas moins vrai que cet endroit n'avait rien de rassurant et qu'il allait falloir être prudent. La pluie frappe les vitres de l'établissement dans un bruit incessant, laissant place de temps à autre à quelques éclairs permettant d'éclairer les diverses pièces de ce qui semble être une école primaire.

Pour Chikamasa c'était loin d'être une première. En effet il avait déjà ressenti cette sensation désagréable avant un évanouissement, car il était déjà présent en ces lieux depuis un petit moment. Une fois encore il s'éveillait dans une pièce différente, malgré les similitudes avec les autres : de la poussière, de l'obscurité et surtout une atmosphère pesante. Lorsqu'il reprend enfin connaissance, il peut voir autour de lui un certain nombre de petits bureaux et un trou juste à coté de lui. À en juger par la disposition des meubles, il est facile d'en conclure qu'il s'agit d'une salle de classe. Mais laquelle ? Très certainement la A-1.

Un peu plus loin sur l'estrade se trouve le corps étendu d'Asaka, encore inconsciente suite au changement brutal d'environnement. On pourrait croire qu'il s'agit là d'un cadavre comme il en était si fréquent de voir en ces lieux, cependant le simple fait qu'elle respire prouve qu'elle est bel et bien en vie.
avatar
Endurance :
0 / 200 / 20

Darkening :
100 / 100100 / 100

Traits : Marquez ici les traits spécifiés par l'un des modérateurs sur votre candidature
Objets possédés : Ce personnage n'a actuellement aucun objet...

Double-Compte : Miuna Amachi ; Kyoshi Sakurai
Messages : 32
Date d'inscription : 01/02/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 14 Juin - 14:29
Chikamasa Ogawa
... Encore... Je viens de tomber... ? Ça me rappelle notre arrivée ici... Et, l'autre fois, avec ce type et cette fille... Miuna, je crois. J'ai oublié le nom du garçon... Bordel, Keisuke, t'es où à la fin ?

Je me relève doucement, j'ai toujours ce petit mal de crâne passager à mon réveil. Mes oreilles sifflent doucement, mais ça s'atténue. Je vais devenir dingue la prochaine fois que je vais faire ce genre de voyage... Finalement, je me décide à ouvrir les yeux. L'absence de lumière me permet de le faire subitement. Ha, ce sera tellement drôle quand j'aurai oublié ce qu'est le Soleil... Je vais me cramer les yeux. Non, pas Je. On, plutôt. Pas question que je souffre seul... Je me redresse un peu mieux, pose mes mains sur mes genoux. Je suis assis dans la poussière, et j'observe lentement la pièce.

Bon, si j'en crois mes expériences passées, j'ai sauté d'un endroit à un autre. Je longe mon regard le long des murs et des bancs, distinguant les vieux pupitres ruinés par le passage du Temps. Je me rends bien compte d'une chose. De deux, en fait. La première, c'est que je suis déjà tombé sur cette salle. Avec Keisuke. La salle A-1. Oh oui que je la connais... La deuxième chose, c'est que je ne suis apparemment pas seul. Entre les lamelles de ténèbres qui enveloppent la pièce et quelques chaises brisées, j'aperçois une silhouette. Keisuke... ? Non, quand même pas... Me dites pas qu'on va revivre ce calvaire ! Bordel de merde... Je soupire longuement, plutôt troublé par mon constat, que je décide d'affirmer en m'approchant.

Je me lève alors doucement, en manquant de me casser la figure en arrière. J'ai l'impression de faire que ça, tomber. Tomber, encore et encore, toujours plus bas. J'en ai marre... Enfin. Une fois sur pieds et sur mon équilibre, je m'avance doucement. Une nouveau soupir se dégage de mes lèvres. Je suis plus ou moins soulagé... Ce n'est pas Keisuke. Donc on ne tourne pas en boucle. Mais, j'aurais quand même aimé tomber sur cet enfoiré de première...

Je m'abaisse, me mets à genoux en faisant attention de ne pas réveiller brusquement la fille. Je l'observe quelques secondes, histoire de mieux l'identifier dans la noirceur de la pièce. Une jeune rousse, plus ou moins de mon âge. Elle était en tenue légère. Je sais pas si c'est une bonne chose dans cet endroit.. Je hausse alors un sourcil, me rendant compte de mes pensées. Je ne suis pas encore assez fou pour que mon esprit soit perverti. Mais qu'est-ce qu'elle est belle..

Je secoue vivement la tête. Peu importe qu'elle soit belle ou non. Je dois sortir de là. Elle aussi, d'ailleurs. Je renfrogne mon visage, et glisse une main sur sa joue pour y déblayer la poussière qui s'y était affalée. Je m'attendais à ce qu'elle sursaute, et peut-être même me frappe, alors j'avais préparé mon pied gauche en prenant un peu d'arrière.

-Eh... Debout.

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 14 Juin - 15:23
Asaka Kuronaya
Une chute. Interminable.

La sensation de ne plus être tout à fait moi, d'être entraînée contre mon gré...

Cette horrible sensation de froid... puis plus rien. Le noir complet. Est-ce que j'étais... morte ? Qu'est-ce qui m'est arrivé ? Tout ce dont je me souviens, c'est de cette histoire- un peu stupide- d'incantation. J'ai senti le sol trembler et... cette horrible sensation...

Ma fille... tu as mis les pieds là ou t'aurais jamais dû les poser...

D'un seul coup, plus rien. Je suis étendue sur le sol quand j'ouvre et papillonne lentement des yeux pour en chasser la poussière. De la poussière... je sens sa caresse sur ma joue, son odeur puissante, mêlée à celle du vieux parquet, est désagréable. Un peu plus tard, mes yeux s'habituent à l'obscurité ambiante. Mon premier constat est devoir qu'un garçon me regarde dans un endroit que je ne connais pas et n'ai jamais vu qui ressemble à une de ces vieilles cellules de fortune qu'on voit dans les films. Exactement ceux ou l'héroïne, souvent peu vêtue, passe un salle quart d'heure dans les mains d'une bande de salauds.

Je fais tilt d'un coup. Ce mec m'a entraîné ici, je ne sais pas comment, pour... ?

-Eh... Debout.

Le mot de trop. Ils disent tous ça, parce que... et si je m'embarquais dans un gigantesque délire ? Si il ne me voulait pas de mal ?
Son pied était pointé sur moi. Comme si il voulait me renvoyer dans le royaume de Morphée pour me faire ce qu'il veut sans que je n'aie mon mot à dire. J'ai peur, mais je pense que je ne vais pas le laisser faire comme ça. Je tente de me relever en vitesse, et arme un premier coup de poing vers la figure, complétement paniquée sur le coup.

_________________
Spoiler:
 
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 14 Juin - 17:33
Chikamasa Ogawa
Sans broncher, je prends le coup. Bon, d'accord, je bronche un peu. Je recule, et dans mon élan, m'écrase le cul contre le sol. Je ramène alors rapidement ma main sur ma joue, que je frotte doucement. Je ferme l'œil droit, puisque ma main me gêne, et je fronce les sourcils pour dévisager la fille avec l'autre. Elle a un sacré caractère, quand même.
...
JE PEUX SAVOIR CE QUE J'AI FAIT ?! Hem, je me calme, je me calme...

-... Non mais ça va pas ?!

Sérieusement, on ne se connaît pas, on est dans une école maudite, on risque déjà nos vies assez comme ça, j'ai perdu mon ami, et maintenant, une fille me frappe ? Mais quoi ? Sérieusement ? RÉELLEMENT ?!... Bon, elle frappe pas forcément très fort, mais quand même.. C'est quoi ces réflexes ? Je n'ai rien fait de mal, pourtant !

Je tourne mes yeux aux alentours et vivement, à la recherche du détail qui aurait pu la troubler. Pourtant rien ne semble bizarre. On est toujours dans la même salle délabrée et vide. C'est peut-être ma caresse ? ... Oh, je vois. Je comprends. Ne me dîtes pas qu'elle a imaginée que j'étais un de ces tarés qui séquestrent pour leur queue, quand même... ? Je me redresse un peu mieux, et je glisse mon bras devant mes jambes croisés pour m'atteler au sol. Je calme mon expression. C'est sûr que je devais avoir l'air peu confiant. Et puis, je viens juste de lui parler assez mal. La pauvre...

-Hem... Excuse-moi...

Je ne savais pas trop quoi dire. Commencer à lui expliquer que je ne suis pas un taré sexuel ne ferait que renforcer l'idée. Je ne suis pas très adroit avec les mots... Et puis, ça pourrait prendre du temps à justifier mon comportement et mon air. Si c'est mon physique qui la répugne, j'y peux rien moi... De toute manière, c'est pas le plus important. Il faut qu'elle se calme, pour commencer.
Puis qu'on se tire d'ici.

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 14 Juin - 19:49
Asaka Kuronaya
Mon poing s'abat avec tellement de force sur son visage qu'il en est tombé à la renverse apparemment. Fiére de cette démonstration de force, j'armais un second coup de poing- dans l'optique de l'envoyer au tapis pour de bon- quand il cria :

- Non mais ça va pas ?!

Il n'avait pas l'air de comprendre ce qu'il lui arrivait. Troublant, quand on voit que je suis presque certaine qu'il aie tenté de prendre avantage de la situation. Est-ce que j'ai agi trop vite ? Oui, et je suppose que la situation aurait été bien moins plaisante si j'avais pris mon temps. Même chose dans les films : elles se laissent embobiner et repartent la queue entre les jambes.
Je ne sais même pas comment je peux trouver ce genre de jeu de mot vaseux dans ma situation. Et le voilà qui se place en position assise, me fixant avec un regard d'un certain calme.
Si je veux me tirer, c'est maintenant.



-Hem... excuse-moi...

J'hausse un sourcil en voyant parler. Les gens commettant ce genre d'actes s'excusent toujours quand ils savent qu'ils sont pris au piège, au tribunal. Pourtant...
Soit il tente de m'amadouer parce que je l'effraie... soit j'y suis peut-être allée un peu vite. Je réajuste avec hâte ma tenue souillée par la poussière, et je le regarde dans la pénombre. J'arme un nouveau geste, cette fois non plus pour le frapper, mais pour m'asseoir devant lui avant de me raviser.



- Pourquoi est-ce que je devrais te faire confiance, d'abord ? Ou tu m'as emmené ? Qui t'es ? Pourquoi tu me fais ça à moi, tu n'as rien de mieux à faire ?!
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 14 Juin - 20:26
Chikamasa Ogawa
... Ouhlà. Je sais pas ce qui lui prend, mais a l'air vraiment en rogne... Remarque si j'étais à sa place, et si elle pense bien ce que je pense, alors c'est compréhensible. Ne nous énervons pas... Je soupire doucement, avant de mieux me dresser. Je m'efforce de me montrer dans mon état le plus paisible possible. Non pas pour elle, mais avec tout ce qui passe autour de nous, je n'ai pas vraiment envie de lui faire plus peur que je ne le fais déjà. Soupir soupir soupir...

-Chaque chose en son temps. Je ne te demande pas de me faire confiance, c'est trop tôt pour ça. Ensuite, je ne t'ai emmené nulle part... Je viens de me réveiller ici, moi aussi...

À ce stade je ne veux pas encore lui parler de ce lieu, de sa malédiction, ses cadavres et ses fantômes.. La disparition de mes amis, sûrement des siens d'ailleurs, tout ça... C'est vraiment pas le moment pour elle.

-Je m'appelle Chikamasa. Mais tu peux m'appeler Chika', si tu veux. Je viens de la Kisaragi Academy.

J'aurais du commencer par là. Bordel, cet endroit me fait perdre mes moyens et mes bonnes manières... Bientôt, je vais me mettre à cracher sur la gueule des gens. Youpi, un avenir génial en prévision ! Univers de merde...

-... Et, je crois vraiment que tu as les idées mal placées. Si je c'est bien ce que je crois, alors, arrête de suite de penser que je suis là pour ça. Je ne te veux rien. Je suis aussi paumé que toi. Voire peut-être même plus.

Je gardais une intonation calme, presque sereine, et je la fixais du meilleur air que je pouvais donner. Malgré tout, je sentais quand je me montrais déterminé. C'est bon signe, ça veut dire que je ne suis pas encore assez taré ou idiot pour mentir... J'espère au moins qu'elle me croira, ne serait-ce que pour ça. Je ne lui veut rien à cette fille ! Je ne sais même pas qui c'est ! ... Bah, tiens, allons voir.

Je glisse la main qui servait à refroidir ma joue sur le dos de mon cou que je frotte doucement, l'air un peu perdu, et je hausse un sourcil curieux à mon tour.

-Et toi, qui es-tu ?

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 14 Juin - 23:58
Asaka Kuronaya
Je ne lâche pas une seconde des yeux alors qu'il me parle. Deux utilités, pouvoir sonder son expression à la recherche du moindre mensonge, mais aussi être prête à réagir s'il pensait avoir endormi ma vigilance. Dans les films aussi, ils font ça. Je me rends compte non sans une certaine anxiété que je me laissais prendre à son discours. Peu de temps après, je me retrouve assise en tailleur, droit devant lui, mes yeux toujours rivés sur les siens dans cette expression de méfiance absolue que j'arbore depuis cet horrible réveil. Il me dit que ce n'est pas lui qui m'a enfermé ici. Qu'il était victime des événements, tout comme je le suis. Il me dit son nom, Chikamasa, et que je devrais arrêter de le prendre pour ce qu'il n'est pas. A qui la faute ? N'importe quelle fille de mon âge se réveillant dans un endroit qui leur est inconnu en compagnie d'un inconnu aurait eu ma réaction, non ?
... n'importe quelle fille de mon âge se réveillant dans un endroit qui leur est inconnu en compagnie d'un inconnu aurait été ligotée pour faciliter le travail de leur agresseur.

- Et toi, qui es-tu ?

Je serre les dents. Lui dire mon nom serait lui indiquer explicitement que je lui fais confiance. Et... oh et puis, qui s'en occupe ? Si la moitié de ce qu'il dit est vraie, alors je suis dans de beaux draps... et lui aussi.

- Asaka. Je... désolée pour tout à l'heure, je ne devais pas avoir toute ma tête. Comme maintenant. Je vais me réveiller prochainement...
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Lun 15 Juin - 11:50
Chikamasa Ogawa
J'ai remarqué la manière dont elle me fixait pendant mes paroles. C'est limite si j'avais affaire à un robot... Elle me scannait de ses yeux gris. Gris, d'ailleurs... ? Je n'avais jamais vu ça auparavant. Remarque, ça lui va plutôt bien. C'est un regard que je prends tout à fait au sérieux. Enfin, je dis ça, mais pourtant je souris doucement... Je n'ai pas l'impression de pouvoir vraiment m'en empêcher. Alors je m'efforce au moins de donner un sourire ne serait-ce que normal, si ce n'est pas agréable. Mais quand je repense à tout ce que j'ai fait pour en arriver là.. Et à tout ce qui arrivera à cette fille, je rate sûrement mon expression. Tant pis, j'aurais essayé...

Je baisse doucement les yeux, et je broie du noir. Je ne fais quasiment que ça depuis que je suis arrivé de cette foutue école. Tout s'écroule, et pas que le parquet miteux qui nous tient étrangement encore en vie. Il y a eu des morts, dans ce bâtiment... Keisuke, tu es l'un d'eux ? Et Akimo ? Konata ? Honoka ? Bordel... C'est pas possible... Je suis sûr que vous êtes là, quelque part. Attendez-moi, les amis...

Je ne m'en rends pas compte, mais je serre mes mains sur mes jambes. C'est limite si je ne tremble pas un peu. Je fermais les yeux, et je revoyais les moments qu'on avait passé ensemble, avant toutes ces conneries... C'était sûrement les meilleurs moments de ma vie. Ha, ça devait être drôle de voir mon visage faire sa crise lunatique. Un coup je souriais, un coup je crispais mon expression, un coup je souriais à nouveau, un coup je donnais l'impression que j'allais sûrement pleurer d'un moment à l'autre...

- Asaka. Je... désolée pour tout à l'heure, je ne devais pas avoir toute ma tête. Comme maintenant. Je vais me réveiller prochainement...

...
Je relève ma tête, relaxe mes mains et les glisse sur le côté pour me pencher un peu en arrière, en position détendue. J'ai rouvert les yeux pour remarquer qu'elle me scannait toujours. Ou pas. Enfin, elle me fixait encore de ses yeux méfiants. Je ne sais pas pourquoi, j'y voyais un peu de douceur. C'en était presque rassurant de voir ça après tout ce que j'ai vu. Je souriais alors de plus belle. Un faible sourire, mais au moins, celui-là était sincère.

-... C'est un beau nom.

Et elle s'excuse, qui plus est. C'est vraiment touchant, de trouver ce genre de personne dans un endroit pareil... Je ne lui souhaite vraiment pas de vivre ce que j'ai vécu. Et probablement ce qu'il nous reste encore à vivre.

-Ne t'excuse pas. Je peux comprendre.

Je me redresse un peu pour ramener une main sur mon œil gauche que je frotte sans trop m'en rendre compte. C'était plus un réflexe, ou une habitude qu'un geste intentionné. Je crispe un peu mon visage comme j'ai l'habitude de le faire quand je frotte mon visage. On m'avait dit une fois que j'avais l'air d'un chat comme ça.. Un chat de gouttière, oui. Il y a plus de poussière sur moi que de peau. Du moins, c'est l'impression que cette saleté d'endroit me fiche.

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Mer 17 Juin - 14:38
Asaka Kuronaya
Je n'arrive pas à comprendre ce qui a bien pu me prendre. Ce type, Chikamasa, n'était absolument pas comme je le pensais. Je passe une main maladroite dans mes cheveux roux, pour me dégager le visage, tout en tâchant d'afficher une expression sincèrement désolée. Je n'ai pas à me forcer, je le suis vraiment.

- ... C'est un beau nom.

Je murmure un rapide merci à ce compliment. D'après ce qu'ils avaient bien pu me dire, mes parents avaient passé plusieurs jours à se demander quel nom me donner à moi, leur première fille. Ce genre d'événement avait agité la famille au plus haut point. Normal, mais au point que tout le monde y allait de son petit pronostic. Mon père m'a raconté qu'un beau matin, alors qu'il regardait un cerisier, il avait pensé à mon nom. Asaka. Et je suis bien d'accord avec Chikamasa, c'est le plus beau des prénoms.

- Ne t'excuse pas. Je peux comprendre.

- Sans vouloir me jeter des fleurs, c'était un sacré coup. Je pourrais y jeter un œil après ? Je pourrai peut-être y faire quelque chose, ce serait la moindre des choses...

Je ne comprends pas vraiment ce qu'il veut dire par là. Il vient de s'en prendre une, et il a l'air de prendre ça... beaucoup trop calmement. N'importe quel garçon s'en serait sérieusement offusqué, non ? Je n'en sais rien, en fait. Je n'ai pas fichu beaucoup de coups aux garçons. Sauf aux plus entreprenants, et ils s'en rappellent. Je le regarde ensuite frotter son œil sans pouvoir m'empêcher de le trouver trop mignon quand il fait ça. Mon chat avait des mimiques comme lui. Il était un peu plus poilu, bien sûr, quoi que la poussière sur sa peau...

J'examine rapidement la mienne. Il en a manifestement beaucoup plus, au point qu'il pourrait en virer une belle dose d'un balayage de la main. Cela voudrait dire qu'il a été capturé par je-ne-sais-qui beaucoup plus tôt ? Non ? Je me demande si je ferais bien de me risquer à lui poser la question qui me taraude tellement. Enfin, je la lui ai déjà posée, mais... peut-être que si j'y allais plus calmement...

- Dis moi, Chikamasa... depuis quand es-tu là exactement ?

_________________
Spoiler:
 
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Mer 17 Juin - 18:48
Chikamasa Ogawa
(Hey ! Je m'excuse d'avance si cette réponse est assez mauvaise, je fais un essai. Je vais tenter de passer de la première à la deuxième personne pour la narration de mes RPs, ça donne beaucoup plus de possibilités. Si c'est nul, j'éditerai pour le réécrire à la première personne. ^^')

Et tu ramenais donc ta main sur ton œil, sans même lui renvoyer son silencieux merci. Tu oublies tes principes, Chika'. Ça ne va pas du tout. Non, au lieu de ça, tu esquisses un nouveau sourire. Toujours aussi léger. C'est d'ailleurs vraiment l'effet que te procure cette parfaite inconnue ? Tu te sens allégé ? En tout cas, c'est ce que raconte ta mine. Mais on ne peut pas douter de ta sincérité malgré tout. Maintenant que les choses se calment, tu insuffles plus d'assurance dans tes paroles. Et étrangement, plus de positivité.

- Sans vouloir me jeter des fleurs, c'était un sacré coup. Je pourrais y jeter un œil après ? Je pourrai peut-être y faire quelque chose, ce serait la moindre des choses...

C'est à ses mots que tu retires ta main de ton visage pour mieux la poser sur le sol. C'est vrai que tu avais plutôt l'air d'un faiblard, mon pauvre, quand tu t'es pris son coup... Pourtant tu n'en as ressenti aucune douleur. Bien sûr, tu as été repoussé, et même si la surprise a beaucoup compté dedans, il faut avouer que ta faible constitution y a participé... Et en réalité, elle t'a laissé une belle trace rouge en plus d'y avoir balayé la poussière. Mais quand tu repenses à tout ça, tu es assez idiot pour t'en réjouir. Tu tournes le regard sur le côté, pour le plonger dans l'obscurité d'un des nombreux trous qui ornent le parquet de la pièce pour cacher tant bien ladite trace que ton sourire en coin qui s'élargit doucement. Mais tu oublies de lui répondre... Ah la la... Au contraire, tu ris doucement...

Tu reprends finalement un air sérieux, d'une part parce que ton sourire grandit au point de déborder sur ton autre joue, mais aussi parce qu'elle t'a posée une question. Écoute donc la demoiselle plutôt que de rêvasser ! Tu as beau la trouver mignonne, peut-être même craquante, il serait peut-être temps de te réhabituer au contexte, non ? Je ne sais pas moi... Les fantômes meurtriers, la perte de tes amis, ça ne te dit rien tout ça ? Bon. Alors écoute, et réponds-lui.

- Dis moi, Chikamasa... depuis quand es-tu là exactement ?

Il fallait que cette question finisse par tomber... Du moins, la réponse que tu allais lui sortir, elle, était inévitable. Tu laisses échapper un petit soupir, de désespoir peut-être. Tu n'en sais trop rien. Les yeux fermés, tu essaies d'abord de réorganiser tes pensées et de replacer correctement tes bribes de mémoires. Les choses te reviennent une à une au fur et à mesure que le brouillard de la panique se dissipe... Mais cette fois, tu n'oublies pas ta politesse. Quand on parle à quelqu'un, on le regarde dans les yeux. Tu ramènes alors ton visage face au sien, avec autant de sérieux dans l'expression que de tristesse dans le regard, et tu expliques.

-Je... Je suis arrivé là y a bon bout de temps déjà. Avec ces évanouissements incessants, je ne sais pas combien de temps ça fait. J'espère que ça ne se compte pas en jours, en tout cas. Je suis arrivé ici avec un ami que j'ai perdu en cours de route...

Tu donnes une poussée sur le sol du bout de tes doigts pour te recroqueviller sur toi-même, et tu retiens alors ton visage. Le poids des pensées noires l'alourdit fortement. Certes, il fallait bien se rappeler de tout cela, mais il ne faut quand même pas être déstabilisé pour si peu... Je veux dire, tu as eu tout le temps de te morfondre là-dessus. Et même si tu tiens à Keisuke et aux autres, il faut bien tourner la pa-... Enfin, tu les retrouveras bien à un moment ou à un autre. Ils ne doivent pas bien être loin. Ce n'est pas le moment de penser à tout ça... Asaka te regarde, et tu ne veux pas lui faire peur. Ni qu'elle te prenne en pitié. Tu n'es pas là pour demander la charité.

Au contraire, essaies donc de la rassurer un peu. La vue misérable que tu lui donne n'est franchement pas très enviable.

-... Nous ne sommes pas les seules personnes ici. D'autres étudiants de notre âge, à peu près, sont dans les parages. J'en ai croisé quelques uns, et je pense qu'on est tous dans le même pétrin.

Finalement, tu relèves ta tête, et tu fixes le vieux bois qui vous sépare, toi et la belle. Tu croises tes mains pour les serrer et les plaquer sur tes petites lèvres, alors aisément cachées par le geste. Et tu restes comme ça. L'air pensif. Les sourcils faiblement renfrognés, ou peut-être attristés. En fait, tu as une expression mélangée entre un pauvre chien battu et l'homme le plus sérieux du monde.

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Mer 17 Juin - 19:55
Asaka Kuronaya
Je scrute son œil dans la pénombre de la salle. Je le vois dégager sa main pour me laisser voir, mais l'obscurité n'aidant pas, je suis obligée de m'approcher de lui pour mieux voir. Le rejoignant accroupie, en deux rapides foulées, je ressemble temporairement à un chat mince et élancé venu veiller sur son prochain. Mes vêtements légers volent avec moi alors que je porte une main experte à son œil. Ce que je vois, au moins, est rassurant. Son œil a viré au rouge, ce qui veut dire qu'il aura juste un peu mal dans les heures à venir, et encore...
Un œil bleu ou violacé, et c'était carrément enflé. Pas beaucoup plus de risques pour lui, mais ça aurait causé plus de douleur, de la gêne et... je m'en serais voulue d'abîmer un si joli minois. Peut-être que beaucoup de filles le trouvent quelconque comme garçon, mais...
Je m'égare. Je laisse enfin son œil en paix, et lui fais part de mon diagnostic.

- Ça va, tu n'as pas grand chose. Essaie peut-être de masser la plaie en faisant gaffe, mais sinon...

J'écoute ensuite ce qu'il a à me dire. M'étant un peu éloignée, je ressens de nouveau le froid ambiant. Je grelotte un peu, mais ça ne m'empêche pas de le regarder avec gravité.

-Je... Je suis arrivé là y a bon bout de temps déjà. Avec ces évanouissements incessants, je ne sais pas combien de temps ça fait. J'espère que ça ne se compte pas en jours, en tout cas. Je suis arrivé ici avec un ami que j'ai perdu en cours de route...

Une seule chose est sûre, c'est que sa captivité ne se compte pas en jours. ça ne se verrait pas sur son physique en lui même, mais plutôt sur son état général. Il serait fatigué, arriverait tout juste à marcher et... non. Il n'a pas bonne mine, mais n'est pas encore victime des premiers signes de la famine. Je crains pour lui cela dit. Il ne me semble pas être aussi robuste que les autres garçons... c'est un petit détail que je trouve craquant, d'ailleurs. Ils sont si nombreux à complexer pour ça alors qu'ils ignorent que beaucoup les préfèrent les grands doux que les gros durs qui ne jurent que par la fonte.
Je remarque un peu tard qu'il avait marqué une pause. Il souriait un peu plus tôt, mais...

-... Nous ne sommes pas les seules personnes ici. D'autres étudiants de notre âge, à peu près, sont dans les parages. J'en ai croisé quelques uns, et je pense qu'on est tous dans le même pétrin.

Nous ne sommes donc pas seuls ? Je ne m'y connais pas, mais ça n'a absolument aucun sens. Quel genre de kidnappeur s'emparerait de jeunes de notre âge si ce n'est pour leur faire... absolument rien ? Tout ce que je sais, c'est que Chikamasa se fait... assommer ? Il porterait sûrement des séquelles, non ? Tout ce que je vois, c'est qu'il me semble fatigué...

- D'accord... je te propose d'essayer de bouger un peu. Pas de trop surtout, mais surtout pour nous trouver de quoi nous reposer un peu, ça te dis ?

_________________
Spoiler:
 
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Mer 17 Juin - 22:33
Chikamasa Ogawa
- D'accord... je te propose d'essayer de bouger un peu. Pas de trop surtout, mais surtout pour nous trouver de quoi nous reposer un peu, ça te dis ?

Et toi, tu rêves encore. Non non. Tu as encore cette image dans la tête que tu as pu apercevoir du coin de l'œil, image qui commence à se graver. Eh, tu la laisse se graver, c'est ça ? Tu n'es pas dans ton état normal, Chikamasa... C'est sûrement l'endroit qui te fait tourner la tête. Ou bien ton cœur. Il faut dire que du plus loin que tu te souvienne, rien ne le faisait battre d'une manière si... Vivante ? Pourtant, tu restes bien calme. Et tu repenses à cette scène. Cette fille qui te rejoint doucement, les traits fins de son visage qui t'insufflent un sentiment d'apaisement comme tu n'en as jamais eu, et qui commencent faiblement à te faire rougir quand la douce pulpe de ses doigts viennent tâter ta joue. Tu détournais alors le regard, toujours vers le vide, ton sourire avait déjà disparu tant tu étais gêné. Heureusement que la poussière t'aidait un peu à voiler tout ça.

Enfin... Reviens à la réalité, mon pauvre. Tu le vois bien de tes propres yeux ! Ses cheveux écarlate qui, il y a une seconde, flottaient jusqu'à toi dans un mouvement délicat, son regard rassurant qui se pose sur toi, son visage d'ange... Tu peux t'arrêter dans ton élan, elle est sûrement déjà prise. Et heureusement que tu fais le résonnement. Après une seconde de deuil, tu soupires pour expier tes pensées, et ton corps réagit de nouveau avec ton calme habituel. Tu reprends ton air sérieux, et tu plonges de nouveau ton regard dans le sien.

-... Oui, c'est une bonne idée.

Voilà. Une réponse simple, claire et précise. Il faut aller droit au but dans un moment pareil. Et puis, tu le sens bien, tu as besoin de sommeil... Et tu l'as déjà remarqué, mais elle aussi en a besoin. Enfin... Elle a besoin de se réchauffer en tout cas. Tu cherches quelque chose sur toi, un bout de tissu superficiel, qui t'est inutile à lui donner, mais rien... Dommage. Dommage pour toi, bien entendu. De toute manière, il n'est pas l'heure de jouer au Don Juan. Malgré tout, tu lâches un air déçu. C'est vrai que laisser une fille dans la moindre détresse va à l'encontre de tes principes. Mais réfléchis un instant...

-Le bâtiment dans lequel nous sommes est une école. J'ai déjà visité les lieux auparavant, je sais bien où nous pourrions aller.

Tu t'approches à ton tour, à quatre pattes, vers elle. Puis tu glisses une main assurée dans dos tandis que ton autre saisit la sienne, mais tu prends bien entendu la précaution de balayer à la va-vite la poussière qui s'étaient étalées sur tes paumes. Tu la relèves ensuite en faisant bien attention de ne pas la brusquer. Le jeu s'étant calmé entre vous deux, il est logique de penser qu'elle ne t'enverra pas valser d'un autre coup de poing. Mais à ta place, je resterais quand même un peu sur mes gardes...

Mais.... Quoi ? Tu lui souris ? Tu commences à m'étonner, sincèrement. Jamais de la vie tu n'as eu l'air si... Plaisant, il faut le dire.

-Il doit y avoir une infirmerie pas loin. Tu me suis ?

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Mer 17 Juin - 22:49
Asaka Kuronaya
-Le bâtiment dans lequel nous sommes est une école. J'ai déjà visité les lieux auparavant, je sais bien où nous pourrions aller.

Je le sens s'approcher de moi à quatre pattes, glisser une main dans mon dos. Son autre main cherche dans l'ombre, et se referme sur la mienne. Son contact est si... chaleureux. Je me rends compte que j'ai si froid que je serais presque prête à me blottir contre lui pour lui dérober sa chaleur qui lui est si précieuse. Ou tout du moins pour en profiter. J'allais m'exécuter timidement, mais je me ravise sur le champs. Je ne le connais pas tellement après tout, même si je le trouve très gentil. Est-ce qu'il m'apprécie ? Je pense que oui. Ou du moins je fais tout mon possible pour. Je lui glisse un de ces sourires chaleureux dont j'ai le secret. Ainsi relevée, je me sentirais presque en sécurité. Je me surprends même à redouter le moment ou je devrai quitter la chaleur de son corps. Elle est si rassurante que j'en ai des frissons...

- Il doit y avoir une infirmerie pas loin. Tu me suis ?

J'hoche doucement la tête. Bien sûr que je le suivrai. Je me libére de la douce pression de ses bras à contrecoeur. Quoi qu'il arrive, je me refuse à me montrer en tant que fille fragile, et à profiter de ses bras pour trouver de la chaleur qui me manque tellement.

- Je te suis, Chikamasa. Cette infirmerie... elle est loin d'ici, tu penses ?

_________________
Spoiler:
 
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Jeu 18 Juin - 14:31
Chikamasa Ogawa
- Je te suis, Chikamasa. Cette infirmerie... elle est loin d'ici, tu penses ?

Tu commences par ouvrir le chemin quand Asaka te lâche. Tu n'as jamais été au contact d'une peau aussi douce... Et après que tu repenses une fois de plus à ton périple dans cette école, tu te dis que tu l'aurais volontiers serrée dans tes bras. Si tu l'avais fait, tu aurais eu sûrement l'air bizarre. Mais tu ne l'aurais pas lâché d'un pouce... L'avantage à ce que tu ne la tienne plus, c'est qu'elle ne peut plus voir tes joues rosies à souhait par son sourire charmeur. Ton sang n'avait fait qu'un tour. Tu secoues vivement la tête, et passes une main agitée dans tes cheveux pour remettre ta frange en place. Puis tu déblayes une bonne fois pour toute la poussière qui t'a pris pour domicile.

-Hmm... Je connais cette salle. Si je ne me trompe pas, on est au premier étage. Mais il faudra quand même qu'on redescende par le rez-de-chaussée pour aller à l'infirmerie.

Tu joins une main à ta hanche et l'autre sur ta nuque que tu grattes du bout de l'index. C'est vrai que la dernière fois que tu étais avec Keisuke, tu avais toujours ta manie de tout observer du coin de l'œil. Et le trou qui stoppe net le couloir du premier étage force bel et bien un demi-tour vers les escaliers.

-Si on ne perd pas de temps, on y sera d'ici peu.

Tu penches ta tête hors de l'encadrement de la porte une fois que tu l'as atteinte. Tu aurais bien voulu resserrer la main d'Asaka dans la tienne, histoire de ressentir de nouveau sa peau veloutée. Non pas qu'elle aie une certaine pilosité.. Au contraire, et tu l'as bien remarqué, c'est plutôt une peau de bébé qu'elle a. Mais elle est tellement agréable que tu pourrais joindre sa main à ta joue, et dormir avec en guise de coussin.
Cette fille te change... En bien, ou en mal ? Il faudra voir.

En attendant, tu franchis alors le seuil de la porte, fait signe à Asaka de te rejoindre et tu observes alors lentement le corridor qui se présente, obscur et terrifiant. Pourtant tu n'oscilles pas d'un poil. Mais ton air inquiet n'est pas des plus discrets. Tu cherches si un danger quelconque semble se présenter ou non.

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Ven 19 Juin - 1:10
Asaka Kuronaya
Chikamasa observe les deux côtés du couloir qui s'offre à nous, caché dans l'embrasure de la porte. Je suis un peu plus loin de lui, tentant désespérement de réchauffer mes bras nus en les frictionnant. Je voudrais simplement savoir pourquoi il agit comme ceci ? Se sentirait-il en... danger ?
Question ridiculement stupide. Bien sûr que nous le sommes, mais si nous avions quelque chose à craindre, il m'en ferait part, n'est-ce pas ? Je n'en sais trop rien en fin de compte. Quand il en a enfin fini, il me fait signe de venir. La voie est libre visiblement, mais de quoi ?

Je m'engage en premier dans le couloir. L'endroit est particulièrement lugubre et à l'image de la salle A-1 que nous quittons à l'instant. Le même parquet recouvert de poussière, portant de larges craquelures dévoilant des trous aux profondeurs insondables, les mêmes murs aux motifs érodés par le temps, la même obscurité, la même masse de poussière dans l'air rendant l'atmosphère carrément étouffante...
Guidée par Chikamasa, nous allons à droite, en direction de l'escalier qui s'engouffre plus profondément dans l'établissement. Ce qui veut dire que le rez-de-chaussée est accessible ? Par conséquent, que nous pouvons défoncer une fenêtre, et à nous la liberté !
Mais si les choses sont si simples, pourquoi est-ce que Chikamasa est encore là ? Quand j'y repense, il présente cet endroit comme une sorte de prison. Plus mes choses vont, plus je me demande dans quel genre de pétrin je me suis fourré, à errer sans réel but avec un garçon inconnu, dans un endroit que je n'ai jamais vu avant ça. Si je fais un cauchemar, je devrais me réveiller sans attendre, mais peu importe la force avec laquelle je me pince, tout me semble aussi vrai que nature. Tout, sauf Chikamasa. Son calme me semble tout à fait irréel, et me rassure dans un certain sens. C'est comme s'il était un bouclier- un bouclier mince mais existant- entre moi et tout le mystére de cet endroit.
J'aimerais en savoir plus sur cet endroit, je pense alors que nous descendons les escaliers. Mais plus ça avance, plus un sentiment d'urgence se manifeste au plus profond de moi...

- Chikamasa... nous ne pouvons pas du tout partir d'ici, c'est ça... ?

Je le regarde alors que je lui parle. Je ne peux pas lui cacher que je me sens un peu effrayée par l'immensité de ce qui est en train de m'arriver, mais je sais que même s'il est un garçon, il aura la décence de ne pas me regarder de haut pour ça. Je me demande si il va tout à fait bien. Est-ce que cet endroit a une quelconque influence sur son état ? Je me me demande. C'est peut-être moi, ou la poussière qui obstrue ma vision, mais il me semble bien pâle. Un peu de réconfort ne pourrait lui faire que du bien avant que nous ne puissions aborder un plan d'évasion de manière sérieuse...

_________________
Spoiler:
 
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Ven 19 Juin - 8:51
Chikamasa Ogawa
- Chikamasa... nous ne pouvons pas du tout partir d'ici, c'est ça... ?

La tête baissée, tu continues ta route pendant quelques temps. Vous atteignez alors doucement les escaliers, et vous descendez ensemble jusqu'à l'entre-deux. Plus qu'une série de marches avant d'atteindre le rez-de-chaussée. Mais ne fais pas attendre Asaka. Il fallait que ce moment arrive... De toute évidence, tu intériorises un peu trop, et la belle l'a remarqué. Ne la prends pas pour une idiote, ses questions te prouvent qu'en plus d'être terriblement belle, elle est loin d'avoir un pois chiche à la place du cerveau. Tu fais un quart de tour en soupirant à moitié, te présentant alors à elle de profil. Tes yeux se baignent dans l'obscurité dans laquelle tes pieds se noient eux aussi, et tu prends le soin de t'adosser au mur. Si elle voulait comprendre, alors tu devais commencer par le début. Mais d'abord, tu devais t'assurer d'une chose...

-Ne me prends pas pour un fou, s'il te plaît...

Tu glisses tes mains qui s'étaient discrètement fourrées dans tes poches jusque devant ton torse, et tu croises alors les bras. Ça ne t'empêche pas de bouger tes mains dans de petites mimiques idiotes quand tu engages ton monologue. Tu lui raconte tout. Ta bande d'amis avec laquelle tu as passé ce rituel idiot, ta chute ici avec Keisuke, votre périple ensemble jusqu'à la découverte d'un feu follet, des cadavres jonchant les corridors de l'école... Jusqu'au moindre détail. Toi qui voulait à tout prix éviter de lui faire peur, c'est raté. Mais, quelque chose chez cette fille te pousse à faire ça. Tu te sens comme obligé de tout lui raconter, comme si elle allait encaisser tout pour toi. Et pour cause, tu dérailles un peu, et un léger sourire s'esquisse sur le coin de tes lèvres quand tu lui racontes la naissance de ton amitié avec Keisuke.

-Quel abruti, celui-là... Si je le retrouve, je vais...

... Tu t'arrêtes. Tes lèvres tremblent, suivies de ton menton. Tu courbes un peu plus ta tête, et tu glisses une main rapide sur ton visage. Tu... Tu pleurs ? C'était sûrement trop d'un coup. Au moins, tu seras calmé après ça. Tu seras un peu plus toi-même. Les larmes coulent le long de tes joues pour suivre les fils veineux de tes bras, et finalement s'écouler jusqu'au sol. Mais arrête ! Tu n'es pas tout seul. Pas pour le moment. Tu détournes vite le regard sur le côté en essuyant tes larmes à la va-vite, et en vain bien sûr, puis tu trouves la force de prononcer quelques mots.

-Si tu ne veux pas continuer ton chemin avec moi, je... Hem, excuse-moi... Je peux comprendre...

Et tu restes comme ça, adossé à un mur en essuyant toujours plus de larmes. Pourtant, tes sanglots sont silencieux. Tu as toujours été comme ça. Calme, silencieux et réservé. Tu ne t'es jamais ouvert à personne. Pourquoi à elle ? Une parfaite inconnue ? Tu te sentais obligé de lui dévoiler la vérité, c'est chose faite. Et même si c'est peu probable qu'elle te croie, tu ne t'attends pas à ce qu'elle reste une minute de plus avec toi. Tu as l'impression de passer pour un fou, mais... Te confier à elle te fait du bien. Un bien fou, même. Tu pleurs, mais tu t'allèges. C'est comme l'effet que te fait cette fille.

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Ven 19 Juin - 21:14
Asaka Kuronaya
Je l'écoutais du bout à l'autre de son récit. Chikamasa avait donc son petit groupe avec lui. Tous ont été séparés. Je me pétrifie sur place quand il commence à parler des cadavres. Je l'avais pressenti. Je le savais, bon sang ! Nous n'aurions jamais dû faire ça. Des gens meurent ici ! De faim, de froid, de soif, de fatigue... je ne serais même pas étonnée que beaucoup de nos compagnons d'infortune s'entretuent. Pour manger. Survivre un peu plus, et éventuellement revoie la lumière du petit jour, sa famille...

Je remarque avec horreur que ma gorge se noue alors que je pense à ma famille. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis ici. Une seule chose est sure, c'est qu'ils vont s'apercevoir que je manque à l'appel. Comment est-ce que ça va se passer pour eux ? Est-ce qu'ils surmonteront la douleur de mon absence ? Et pourquoi est-ce que je réfléchis comme si je ne quitterais jamais cet endroit, moi qui suis pourtant si optimiste de nature ? Je serre les dents. Chikamasa est avec moi, et.... il fuit mon regard, mais je comprends pourquoi.
Même ses larmes sont belles, mais je détourne le regard par respect pour lui. Les garçons n'aiment pas trop être observés dans ces moments là, et malheureusement, je le sais d'expérience.

-Si tu ne veux pas continuer ton chemin avec moi, je... Hem, excuse-moi... Je peux comprendre...

Ne pas continuer avec lui... je n'y aurais pas pensé une seconde s'il ne m'avait pas raconté la vérité. Heureusement pour lui, il a eu le courage de le faire. Son histoire est folle. Mais ce n'est que parce qu'il m'a parlé de ses amis que je le crois. Comme lui, j'ai vécu ce rituel et comme lui, j'ai perdu tous mes amis, en même temps que l'espoir de partir d'ici. Est-ce que je peux dire que je vis mes dernières heures ?

J'aurais préféré vivre une mort rapide. Une effusion de sang spectaculaire, une horrible blessure en essayant de protéger ceux que j'aime... tout, mais pas ça, bon sang...
Je ne veux pas mourir en attendant que mon heure vienne, prostrée dans un coin. J'ai lutté toute ma vie pour devenir quelqu'un de normal. Avoir une famille, un métier normal, une petite maison. J'ai trop donné pour que tout se finisse à cause d'un bête rituel comme ça, put***. Trop donné.
De rage, je donne un coup dans le mur contre lequel Chikamasa est appuyé. Et finalement, elles coulent aussi facilement qu'une cascade. Mes larmes brillent dans la pénombre, et je n'arrive pas à pleurer en silence.

- Le pire dans tout ça, Chikamasa, c'est que je te crois. Mais ne crois pas que c'est parce que nous sommes dans le pétrin que nous allons nous quitter pour autant. Allons à l'infirmerie. Réfléchissons à tête reposée. Je ne crois pas aux problèmes, mais uniquement en leurs solutions, et il est impensable qu'il n'y en aie pas, même pour ça...

Mon poing droit me fait souffrir. Cet acte d'auto-destruction est à réserver aux films d'action vaseux, mais Dieu que c'est bon sur le coup. Un rapide coup d’œil me soulage cependant. C'est le genre de douleur qui s'estompe au cours du temps sans laisser de trace...
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Ven 19 Juin - 21:36
Chikamasa Ogawa
- Le pire dans tout ça, Chikamasa, c'est que je te crois. Mais ne crois pas que c'est parce que nous sommes dans le pétrin que nous allons nous quitter pour autant. Allons à l'infirmerie. Réfléchissons à tête reposée. Je ne crois pas aux problèmes, mais uniquement en leurs solutions, et il est impensable qu'il n'y en aie pas, même pour ça...

Idiot... Bougre d'idiot ! Tu ne lui as pas fait peur, non, bien sûr que non... Il a fallu que tu fasses pire ! Tu l'as fait pleurée ! C'est au faible son craquelé, du mur ou de son poing qui venait de se fracasser contre, que tu retournes un œil inquiet vers Asaka. Et tu la vois pleurer. Cette vision te laisse sans voix. Le sourcil haussé, du coin de l'œil dont tu venais de vider ses dernières larmes, ton regard se pose d'abord par réflexe sur son poing rosi par le coup. Puis en remontant le long de son bras, tu notes les perles cristallines qui font briller son visage de mille feux. Mille feux de pure tristesse, mais aussi d'innocence. Et ça te touche au plus haut point.

Tu passes un dernier coup de main sur tes paupières, alourdies par la décharge d'émotions, et tu t'approches d'elle aussitôt.

-Bien sûr qu'il y en a une. Et il n'est pas question que tu ne t'en sorte pas.

Tu ne te rends alors pas compte de tes mots. Les pleurs d'Asaka t'ont touchés. Ça y est, elle est dans tes priorités, à côté de retrouver Keisuke. Pourtant, tu ne la vois pas comme une amie, et même si ça ne fait que quelques dizaines de minutes que vous vous côtoyez, tu te sens étrangement plus proche d'elle qu'aucune autre fille. À tes mots, tu glisses ta main droite sous la sienne blessée, puis l'autre par dessus, pour y caresser la rougeur. Tu fixes la blessure avec une attention sans pareille. Toujours sans te rendre compte de ce qui te prend. Ton cœur bat vite, et maintenant que tu es apaisé, tu ne t'occupe plus de toi, mais d'elle. Tu savais que ton attitude pouvait sembler bizarre, alors tu décides de te rattraper avec quelques paroles rassurantes.

-... Ne te blesse pas comme ça... Tu ne pourras plus me frapper quand je serai une teigne.

Ton regard toujours posé avec délicatesse sur sa peau, que tu trouves toujours plus douce, tu souffles par le nez, amusé, tout en esquissant un léger sourire en coin. Si la blague ne lui change pas ne serait-ce qu'une once de ses idées noires, au moins, tu te sens confiant. Tu veux la protéger. Tu relèves doucement ton regard plein de sincérité que tu plonges dans le sien. Et sans plus attendre, tu glisses la main qui tentait du mieux qu'elle pouvait de soulager la douleur du poing vers sa joue pour y essuyer ses larmes d'ange. Mais il n'est pas le temps des compliments et des histoires à l'eau de rose. Écoute-la, ressaisis-toi et marche vers cette foutue infirmerie !

-On trouvera la solution.

.. Eh, tu m'écoute au moins ? *sigh*... Bon. C'est après un vif instant que tu passes à contempler son regard angélique que tu retires tes pattes de la belle, et que tu te retournes encore. Tu lui jette un signe de la tête rapide et à l'arrache. Ton sourire s'est alors dévoilé de nouveau, et même un peu accentué. Voilà autre chose, tu es lunatique... Ou bien quelque chose cloche vraiment chez toi. Un coup, tu es le plus triste du monde, la seconde d'après tu es prêt à en découdre pour la princesse.

-Tu viens ?

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Sam 20 Juin - 0:25
Asaka Kuronaya
- ... Ne te blesse pas comme ça... Tu ne pourras plus me frapper quand je serai une teigne.

J'esquisse un bref sourire, et mes yeux embués de larmes croisent son regard pendant une fraction de secondes. C'était stupide. Mais c'était une pulsion à laquelle je devais obéir. Pourquoi est-ce que ça devait m'arriver... à moi ? Ou devrais-je dire, à nous ? C'est un destin si terrible. Mourir ici, seul, de faim, de soif. Éventuellement sous les coups de ceux qui, il était une fois, étaient appelés "amis". Cet endroit est horrible, et je crois bien que c'est ce type qui me protège. De la crise de folie qui s'empare de moi, qui grimpe en moi comme une araignée silencieuse et avide de destruction.
Je sens que je flanche malgré tout. La pression est intense. Ces gens ont été tués. Même si je sais que Chikamasa ne doit pas être du genre à me tuer pour survivre un jour de plus, je sais qu'ici, je ne sais ou, d'autres élèves traînent dans l'obscurité, sauvages et à la recherche d'une nouvelle proie. Je ne peux que prier pour que nous n'ayons pas à en faire parti.

Les larmes de désespoir, mais aussi de rage coulaient encore alors que je sens une main chaude se glisser jusque sur mes joues trempées. D'un doux geste, elle sèche mes larmes chaudes. Cette même main était dans la mienne, blessée un peu plus tôt pour masser la plaie. Je ne m'en étais pas même rendue compte sous l'effet du choc. Et son contact a fini par me rassurer. Je sèche l'autre joue avec mon bras, respire un grand coup et jette un regard plein de tendresse à Chikamasa, sans qui je ne ferais décidément peu de choses, voire pas...

-On trouvera la solution. Tu viens ?

- Ouais, allons-y sans attendre.

Nous nous mettons donc en route. Trop occupée à regarder là ou je mets les pieds, c'est par miracle que je ne vois pas le cadavre de Honoka Setenza, gisant au loin, dans l'entrée de l'école. Une volée d'escaliers puis un début de couloir plus tard et nous voilà dans l'infirmerie. Je laisse Chikamasa y entrer en premier.
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Sam 20 Juin - 17:41
Tokiko Tsuji
Alors qu'Asaka avait pris les avants de la marche, Chikamasa était un peu en retrait, la suivant à son rythme. Une fois dans l'entrée, il est possible de distinguer dans l'ombre un corps allongé au sol, très certainement une jeune fille de la Heisei High School si on en juge par son uniforme. Cependant, si l'on observe de plus près, on peut se rendre compte qu'il s'agit en réalité d'Honoka Setenza. Alors que le duo continue sa progression dans les couloirs, une faible lueur peut se distinguer loin derrière eux : un fantôme ne possédant que la moitié de sa tête semble les suivre discrètement, mais n'agit pas pour l'instant. L'entité, semblant être une petite fille si on en juge par sa robe, les suit à la trace jusqu'à ce qu'ils atteignent l'infirmerie, où elle continue de les observer sans entrer dans la pièce pour autant. Au moment d'ouvrir la porte, un léger bruit métallique se fait entendre et, comme si un courant d'air avait traversé les couloirs, une odeur de putréfaction lui succède, bien qu'aucun cadavre ne soit visible.

HRP:
 
avatar
Endurance :
0 / 200 / 20

Darkening :
100 / 100100 / 100

Traits : Marquez ici les traits spécifiés par l'un des modérateurs sur votre candidature
Objets possédés : Ce personnage n'a actuellement aucun objet...

Double-Compte : Miuna Amachi ; Kyoshi Sakurai
Messages : 32
Date d'inscription : 01/02/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Sam 20 Juin - 19:18
Chikamasa Ogawa
Tu te diriges alors vers l'infirmerie, le plan bien en tête avec l'assurance d'être accompagné par Asaka. Tu te présentes comme si tu étais là pour elle, et bien que ce soit le cas, il est plus probable que tu aies bien plus besoin d'elle qu'elle ne le pense, et ce depuis le début. Mais tu continues de lui sourire doucement, et de te montrer quand même plus solide que ta dernière prestation. Tu te sens assez idiot d'avoir fondu en larmes, mais... Tu es heureux d'avoir partagé ce moment avec elle. Mais à peine as-tu le temps de penser à ça qu'elle te dépasse de quelques pas pressés, et tu te dépêches de la rattraper. Juste avant de couper la distance qui vous sépare, tu aperçois vite fait un corps inerte dans l'entrée de l'école. Et alors tu t'arrêtes. Tu reconnais ce ruban ? Cette écharpe ? Oui, tu penses comme moi...

Cet uniforme te rappelle Miuna... Alors elle est... Non, quand même pas ?
-Bordel... Que tu murmures  dans les ténèbres. 

Pas elle. Cet endroit prend la vie de chacune des personnes dans cette foutue école. Il faut te dépêcher, Chikamasa. Avant que tu ne sois le prochain. Il faut que tu trouves un moyen de sortir, et vite. Et avec Keisuke. Quoi ? Oui, bon, bien sûr, avec Asaka aussi... Allez, ne perdons pas de temps. Tu secoues vivement la tête et tu ramènes tes pas aux côtés de la belle. Tu lui jette un regard agréable, sourire aux lèvres puis tu fixes de nouveau ta vue en face de toi. Tu grimpes les escaliers en sa compagnie, sans un mot, et vous finissez ensemble par atteindre l'infirmerie.

Une fois arrivés face à la porte, tu la glisses d'un geste rapide et rentre le premier. Un petit cliquetis résonne alors. Qu'est-ce que c'est... ? Boh, sûrement pas grand chose. Que tu crois, que tu crois... Mais tu prends ça pour un bruit tout à fait normal quand tu refermes la porte derrière Asaka. Mais c'est après que tu sens cette odeur putride... Tu connais cette odeur. Il y a un cadavre dans la pièce ou quoi ? Vous qui veniez pour vous reposer, c'est mal parti...  Enfin, c'est sûrement une hallucination. Tu n'as pas dormi depuis longtemps, et ce ne sont pas tes crises d'évanouissement qui vont t'aider.

-Voilà les lits. Installons-nous, et reposons-nous quelques instants... Mais ne tardons pas trop...

Tu ne prends pas le temps de vérifier si ton intuition est bien réelle, et tu t'assieds lourdement sur le premier lit. Oui, le premier, parce que l'infirmerie présente alors dans le coin de la salle deux lits séparés mais attelés l'un à l'autre. L'espace qui les sépare est quasi inexistant, et les lits ne semblant pas vouloir bouger, c'est quasiment comme un double lit. Tu ne sais pas si ça va gêner Asaka de partager le même coin que toi, mais vous n'avez pas vraiment le choix. Tu la laisse alors se glisser à côté pour passer sur le lit du fond, puis à ton tour, tu t'installes sur le tien. Tu glisses alors doucement tes mains sous ta tête, mais tu ne peux pas t'empêcher de temps en temps de jeter un coup d'œil indiscret à ta partenaire.

Qu'elle est belle... Même maintenant, tu n'en reviens toujours pas. Tu la fixe doucement en rougissant progressivement, puis tu ramènes ton regard vers le plafond. Quand on y pense, tu as eu au moins la chance de ne pas tomber sur un autre psychopathe, ou un de ces idiots qui prend ça pour un jeu mortel et qui réagit comme un soldat et fin stratège. Quelle belle bande d'idiots... Tu as vraiment de la chance. Tu sais que peut-être plus jamais tu ne verras une personne comme elle ? Tu la connais depuis peu, mais tu as l'impression de la connaître comme si cela datait de plusieurs années... Asaka est charmante, c'est vrai. Voilà ce que ça donne quand la beauté a un enfant avec l'intelligence.

Tu ne peux pas t'empêcher de sourire. Mais doucement, tes yeux se referment. Par réflexe tu te tourne sur le côté, visage tourné vers Asaka, mais pas vraiment intentionnellement. Tu plies ta jambe, celle contre le matelas, mais tu laisses celle par dessus plutôt droite. Ton bras droit aide le coussin à tenir confortablement ta tête tandis que l'autre bras ne fit que passer sur ta côte. Tu respires doucement, presque à la manière d'un mort, mais c'est tout à fait normal venant de toi. Ton sourire est toujours présent, bien que très faible désormais. Il survit tant bien que mal sur le coin de tes lèvres.

Tu t'endors doucement. Tu te reposes. Avant que le marchand de sable ne t'emporte, tu veux quand même lui dire un mot. Et tu susurres...

-... Merci...

_________________
Êtes-vous prêt à mourir pour vos amis ?
avatar
Endurance :
19 / 2019 / 20

Darkening :
59 / 10059 / 100

Traits : - Moins résistant à la famine
- Darkening plus lent à l'obtention
- Plus de Darkening est obtenu à l'observation des différents cadavres
- Chances de gagner un combat inférieures à la normale, meilleures chances de fuite
- Capable de perdre du Darkening seul lors du repos, perte définitive de la capacité si le seuil dépasse 75%
Objets possédés : Un petit morceau de papier chiffonné et un surin.

Double-Compte : Sachiko Shinozaki ♥ ~
Messages : 120
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 17
Localisation : En Enfer.
Abonné Meetic
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Say2Slay
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 21 Juin - 12:56
Asaka Kuronaya
Je m'écrase lourdement sur le lit peu après Chikamasa, abrutie de fatigue. Je remarque avec grand plaisir des couvertures. Le genre de couverture économique, peut-être même un drap, mais peu importe pour moi : j'avais si froid que mes membres commençaient à s'engourdir. Á moins que ce ne soit qu'une hallucination ? Peu importe. Ma poitrine se soulève régulièrement au doux rythme de mes respirations. Je ne parvenais toujours pas à croire ce qui peut bien nous arriver. Je pense beaucoup à moi depuis mon arrivée ici, mais mes amis alors ? Je me demande si tout va bien pour eux, et que je suis la seule à m'être éveillée en compagnie d'un parfait inconnu. Á entendre Chikamasa, ils ne sont pas tous aussi charmants que lui, par ici...

Chikamasa... étendu comme il est sur le lit, il me procure une sorte de sensation de sécurité. Ni lui, ni moi ne courrons le moindre risque. Ça me soulage, mais ça n'empêche que l'infirmerie n'est pas beaucoup plus rassurante que le reste de ce que nous avons pu voir de l'école jusque maintenant. Il se repose maintenant, et je le récupérerai en pleine possession de ses forces. Nous pourrons ensuite discuter de ce que nous devrions faire pour, finalement, quitter cet endroit. Si nous y arrivons. Nous n'avons pas encore vu ces fameux cadavres. Moi qui les imaginais joncher l'endroit, ça me soulage. Peut-être même que nous partirons d'ici sans en avoir vu un seul ? Je l'espère.

Le froid de l'école a bientôt été remplacé par la moiteur de la couche d'air chaud séparant mon corps de ce misérable drap. Un nouveau soulagement pour moi, qui commençais à oublier cette sensation si merveilleuse qu'est la chaleur, je me sens tout simplement bien. À mes côtés, laissés sur un meuble dont j'ai pris soin de retirer la poussière d'un revers de la main, ma paire de collants et mes chaussures. C'est un risque, mais je sais trés bien que cet instant de repos ne pourrait être confortable que si je me mets à l'aise. Et je sais que Chikamasa ne voudrait ou ne pourrait loucher sur mes jambes : le drap les recouvre de toute façon.

Chikamasa... il a fermé les yeux dans un bref "Merci". Merci pour quoi ? Je le regarde un instant dans son sommei, tout en sachant que je n'aurai ce luxe que dans quelques heures : je suis le genre de personne qui n'a besoin que de sept heures de sommeil, souvent moins, et qui est incapable de dormir trop rapidement. En l'occurence, avant minuit. Mais quelle heure est-il ? Combien de temps sommes nous restés inconscients dans cette salle ? Je n'en ai aucune idée...

Je prends le parti de me lever, et pieds nus, mais toujours couverte de mon précieux drap, je fouille la pièce à la recherche du moindre objet qui pourrait nous être utile. Nous sommes dans une infirmerie après tout...

_________________
Spoiler:
 
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Sam 27 Juin - 3:30
Tokiko Tsuji

Passant devant le cadavre d'Honoka le jeune homme ne semble pas reconnaître sa camarade et se méprend en effet sur l'identité de ce cadavre à cause de l'obscurité et de l'uniforme porté par le corps inerte gisant sur le sol. Si le cliquetis de la porte semble surprenant au premier abord il ne se passe rien, ce qui n'a alors pas l'air d'alerter les deux élèves qui finissent par entrer dans l'infirmerie. Il va cependant sans nul doute qu'il ne faut pas baisser sa garde, parce qu'à Heavenly Host tout peut arriver : les cadavres en sont la preuve. Pendant que les deux sont en train de dormir, l'entité bleue qui les suivait plus tôt s'arrête à l'entrée de l'infirmerie, laissant échapper un long "grmmbl" inaudible avant de soudainement disparaître, ce qui ôte au duo un souci d'un poids considérable.

Alors que Chikamasa se repose paisiblement sur le lit de l'infirmerie, Asaka part explorer un peu la pièce afin d'y trouver certainement quelque chose qui pourrait les aider dans leur progression à travers Heavenly Host. Dans une armoire elle peut apercevoir plusieurs bouteilles d'alcool utilisé pour traiter les plaies mineures. Autrement, rien de bien intéressant ne semble se démarquer de l'environnement glauque de cette pièce, hormis peut-être le petit journal et le crayon se trouvant sur le bureau. Il est néanmoins fort probable qu'il ne vaille mieux pas y toucher, qui sait ce qui pourrait arriver. Cependant dans l'enceinte d'Heavenly Host, les moments de paix ne sont souvent que très brefs et si pour l'instant les deux élèves ont été relativement éloignés du danger - bien que Chikamasa connaisse les risques que l'on pouvait encourir en de tels lieux -, il est presque certain que cela ne dure pas.

[CHIKAMASA PERD 15 POINTS DE DARKENING]

Après un bref instant de repos et de calme, de bruyants pleurs se font entendre au loin, ressemblant à ceux d'un enfant. S'agit-il réellement d'une personne vivante comme eux, ou n'est-ce encore qu'un tour joué par l'enceinte de cet établissement ? Une chose est sûre : le choix de croire ou non en l'authenticité de cette voix revient à Asaka et Chikamasa.
avatar
Endurance :
0 / 200 / 20

Darkening :
100 / 100100 / 100

Traits : Marquez ici les traits spécifiés par l'un des modérateurs sur votre candidature
Objets possédés : Ce personnage n'a actuellement aucun objet...

Double-Compte : Miuna Amachi ; Kyoshi Sakurai
Messages : 32
Date d'inscription : 01/02/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition. Dim 28 Juin - 2:28
Asaka Kuronaya
Un journal, laissé ici, à l'infirmerie. Très probablement le registre : il faut bien tenir compte des médicaments dispensés, mais aussi des clients. C'est exactement le genre de chose anodine qui pourrait nous donner des informations précieuses, ou au moins exploitables. Des dates, des noms de médicaments (que nous pourrions logiquement retrouver avec un peu de chance !) ou autres bricoles. Je m'en approche, et y jette un regard circulaire. Une lecture si rapide que je n'en retiens rien en fin de compte. Je ne suis pas calme, malgré le contexte reposant dans lequel Chikamasa et moi sommes plongés.

Je la reconnais. La sourde angoisse qui monte en moi. Froide comme une pierre un jour d'hiver, c'est comme si une main s'enfonçait au travers de ma poitrine pour m'enserrer la cage thoracique de l'intérieur, au point de me donner des difficultés à respirer, à ressentir plus fort chaque battement de coeur. Et cette sensation à laquelle je suis si habituée empire quand j'entends des pleurs d'enfants. Déchirants. Je n'arrive pas à déterminer leur provenance, mais...

Je souffle un bon coup, et, d'un ample geste de la main, réajuste ma chevelure qui tombe en cascade derrière mon crâne. Je me sens perdue. Sans mes amis, sans savoir ou je suis, sans...
Je plonge une main dans ma poche et en tire l'objet qui allait très probablement sauver la vie de Chika' et la mienne. Mon téléphone portable émet un petit son pour me prévenir qu'il vient de sortir de veille avec pas moins de 23% de batterie. Si avais su ce qui allait se passer, je l'aurais plus rechargé que ça. Je ne réfléchis même pas : en quelques passes de doigts habiles sur les boutons de mon téléphone (un de ces vieux modèles pliables !), les lettres s'affichent sur mon écran.

Appel en cours...

Maman

Elle doit être morte d'inquiètude, et même si je fais tout ce que je peux, je ne peux pas dire que je suis beaucoup mieux qu'elle...

_________________
Spoiler:
 
avatar
Endurance :
20 / 2020 / 20

Darkening :
20 / 10020 / 100

Traits : - Particuliérement peu perméable au Darkening
- Sa simple présence suffit à regénérer lentement le Darkening
- Capable de soigner des plaies peu complexes

- Prend lentement du Darkening si elle est en compagnie d'une personne n'étant pas dans son lycée
- N'est pas concernée par les effets de regénération de Darkening des personnages
- Prend 20% de Darkening en cas de confrontation avec un cadavre récent
- Particulièrement propice à être contrôlée par l'école

Objets possédés : Téléphone portable, ID d'étudiant muni du papier du rituel

Double-Compte : Aucun
Messages : 29
Date d'inscription : 11/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Terrible perdition.
Contenu sponsorisé
Terrible perdition.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» Un terrible secret à avouer...
» Dans la forêt, terrible forêt... [pv Lou]
» Il n'y a rien de plus terrible qu'un roi en colère et rien de pire que d'en être l'objet [Evangeline - Guillaume]
» Funeste adage que celui des ailes de la perdition [pv Ever Alice Redbird - Yukiji Harséïs - Aoyuki Tatsuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Corpse Party :: Partie RP :: Espace clos 3-